Mélanie Gagnon / Les Reflets

Que se cache derrière " Les Reflets " de Mélanie Gagnon?

EXPOSITION PROPOSÉE : LE REFLET

Ce que l’exposition reflet vous propose, c’est une introspection. Tout ce que nous sommes, ce qui nous arrive, les personnes que l’on croise, celles qui restent, celles qui partent et tout ce qui forme notre quotidien n’est que le reflet de nous-mêmes.

Les barques invitent au voyage et à une quête de liberté. C’est en déposant les valises de ville en ville, de maison en maison, de pays en pays que nous venons à conclure que la liberté est un état en soi. Le voyage se veut donc un voyage personnel et une barque qui navigue de l’intérieur.  Une quête de joie, de raison d’être, une quête d’identité et au fur et à mesure que nous nous découvrons, c’est soudain tout ce qui nous entoure qui change. Comme si le reflet vu nous colle plus à la peau, que nous pouvons établir notre appartenance à ce dit reflet.

Le noir représente la nuit, ce temps où la ville s’arrête, où nous entendons le tic-tac de l’horloge et où nous pouvons nous mettre à l’écoute de notre propre mécanisme. Ce sont lors de ces soirées remplies de quiétude que nous voyons les plus beaux reflets sur l’eau. Au-delà du noir se trouve cette luminosité qui se dégage du sujet ; tel l’être humain qui trouve sa voie après avoir traversé les pénombres de sa vie. 

Le reflet nous renvoie directement l’image que nous projetons suite à notre niveau de conscience. Est-ce des traces de bonheur ou des traces meurtries qui se dessinent ? En contemplant les reflets, ces derniers transcendent nos états d’être. 

Une œuvre est unique, comme un être. 

Une âme qui crée se plonge dans tout ce qu’elle est et l’œuvre qu’elle produit n’est que son reflet.

Celui ou celle qui observe cette œuvre et qui se sent interpellé(e) a donc une ressemblance avec l’artiste… qui une fois rassemblés, à leur tour, projettent un nouveau reflet. 

Et ainsi continue cette interconnexion entre la matière, l’amour et l’énergie.